Selon les informations du Canard Enchaîné, le président de la République souhaiterait doter la France d'un avion présidentiel, à l'image de l'Air Force One du président des États-Unis. Attention à la facture...

Alors que la présidence montrait son intention de faire des économies en ces temps de récession, supprimant ainsi la traditionnelle garden party du 14 juillet, on apprend que le président de la République aurait décidé de se payer un airbus A 330-200 pour ses déplacements officiels. Si 700 000 euros vont être économisés le 14 juillet, ce sont par contre 176 millions d'euros qui seraient dépensés. Évidemment, la balance économies/dépenses est un peu déstabilisée...

L'avion prévu doit non seulement être acheté à son prix, mais en plus, être équipé pour accueillir le chef de l'Etat, avec salle de réunion, chambre à coucher, salle de bain avec douche, ordinateurs avec connexion internet, système anti-missiles... Et aux 176 millions du prix d'achat, il faudra ajouter le prix de l'heure de vol d'un tel appareil, estimé à 20 000 euros, soit plus du double d'un appareil standard.

Note : y aura t-il aussi une stalle des coffres pour cacher l'argent détourné, une salle de torture pour les opposants politiques (on leur passera du Carla Bruni en Boucle), une bibliothèque (1 livre) et une médiathèque pour stocker les œuvres complètes de Christian Clavier, Jean Reno, Didier Barbelivien, Enrico Macias et Mireille Mathieux ?