logo_anpe_blanc

Après les tests adn pour "aider" les étrangers candidats à l'immigration
lors des démarches de regrouement famillial.

Après la tentative d'interdiction d'accès aux structures
d'hébergement d'urgence aux sans-papiers

Brice Hortefeux, le ministre de la xénophobie,
à donné le feu vert à un nouveau décret qui file la nausée :
il est en effet demandé aux responsables
des ANPE et ASSEDIC de denoncer
les sans-papiers qui se présenteraient à eux !
Un service supplémentaire pourrait on dire.
Et oui c'est aussi ça le service publique.